Soupçons de dopage de chevaux de course dans le midi !

Certains journaux se sont emparés de l’affaire qui fait grand bruit dans le monde des courses.


Une famille d’entraîneurs bien connue dans le midi, est soupçonnée d’avoir dopé certains de ses chevaux.


Une quinzaine de personnes ont ainsi été interpellées ce mardi 7 décembre 2021 en France.


galopeurs en piste


Contrairement à certains journaleux, je ne vais pas me permettre de juger ces personnes avant l’heure. La justice suit son cours et c’est son rôle. Pas le mien.


Tient, je ne vais même pas citer le nom de cette famille bien connue dans le monde des galopeurs !


Vous la trouverez facilement sur le Web ou dans vos journaux favoris. Car le nombre de médias ayant relayés l’information est impressionnant.


Certains s’en délectent tellement que s’en est ridicule !


Les faits


Ce mardi, donc, un vaste coup de filet a été réalisé par la police judiciaire. 15 personnes soupçonnées de dopage sur des chevaux ont été interpellées.


Il y a plusieurs mois qu’une information judiciaire a été ouverte au tribunal d’Aix-en-Provence contre cette famille d’entraîneurs.


Parmi ces 15 personnes, il y aurait également des jockeys, des vétérinaires et des membres de l’entourage de cette famille.


Certaines personnes seraient entendues sous le régime de la garde à vue et d’autres comme simples témoins.


Voilà pour les faits. Attendons…


Mais il y a des choses qui m’énervent au plus au point dans cette affaire.


Lettre ouverte aux baveux/journaleux de tous bords qui vont cracher sur le monde des courses et qui n’y connaissent rien


La triche, le dopage en est une forme, n’est bonne pour personne :


En effet, quand il y a triche il y a forcément des gens qui vont être lésés :


  • Les parieurs, car l’arrivée a été tronquée du fait du dopage de certains chevaux.
  • Les autres entraîneurs, qui eux ont fait courir leur cheval honnêtement.
  • Les autres jockeys qui du fait de cette triche n’ont pas eu la prime à laquelle ils auraient eu droit sans cette fraude.
  • Les autres propriétaires qui verront l’allocation du vainqueur et des placés leur passer sous le nez, comme on dit.


Ca fait beaucoup de mécontents dans l’histoire, et le monde des courses, du fait de ses difficultés, n’a pas besoin de ça.


Mais ce qui me gêne beaucoup également, c’est l’attitude suspecte de certains pseudos journalistes


En effet, dès qu’une affaire comme celle ci voit le jour, ils arrivent tels des mouches à merde pour baver sur le monde des courses.


On dirait qu’ils n’ont rien d’autre à faire. Car des courses hippiques, ils n’en ont souvent rien à secouer, et surtout ils n’y connaissent rien ou pas grand-chose.


Et puis, messieurs, si une telle affaire arrive au grand jour, n’est-ce pas la preuve que les courses françaises sont régulières ? Sinon vous n’en auriez jamais rien su.


Posez-vous la question au moins une fois !


La palme du meilleur titre (on dit « pute à clic » dans le monde du Web) revient à celui ou celle qui a écrit ça :


« Dopage : la vaste enquête qui fait trembler le monde des courses hippiques »


Et bien je dis NON à cette personne. Le monde hippique ne tremble pas plus que votre titre ne fait trembler qui que ce soit !


Le monde hippique dans sa grande majorité est honnête et il n’en a rien à faire de votre titre qui ne cherche qu’à faire cliquer sur votre lien et discréditer les professionnels du turf.


Mais il est vrai que certaines brebis galeuses, et ceci dans n’importe quelle corporation, peuvent jeter le discrédit sur l’ensemble d’une profession.


Le Communiqué de France Galop


logo france galop


Mardi 7 décembre 2021,


France Galop suit très attentivement l’évolution des enquêtes en cours rendues publiques ce jour, et n’a pas, à ce stade, de commentaire à formuler.


France Galop a, parmi ses missions de services publics, la responsabilité d’assurer le contrôle de la régularité des courses et dans ce cadre, elle coopère de façon étroite et régulière avec le Service Central des courses et Jeux de la Police Nationale.


La lutte anti-dopage est une priorité absolue de la filière des courses qui y consacre un budget annuel de 10 millions d’euros. Ainsi la filière hippique réalise près de 30 000 contrôles anti-dopage par an, en course, à l’entraînement, en sortie d’entraînement et à l’élevage, à la faveur de contrôles inopinés.


Conclusion


J’espère que les coupables, s’il y en a, seront sévèrement punis. Mais que diable, laissons faire la justice !


Les courses françaises sont les mieux surveillées et contrôlées au monde. Alors si l’on n’a pas confiance, on ne joue pas. C’est tout simple.


J’en ai parlé dans mon tout premier article :


Les courses en France sont-elles truquées ?



Devenez membre de MieuxJouerAuTurf.Pro !


Si vous souhaitez recevoir :

  • Un cadeau de bienvenu unique (Les 5 règles d’or pour gagner au trot).
  • Des articles protégés que vous ne pourrez lire nulle part ailleurs.
  • Des outils gratuits (Calculateur de mise au jeu simple gagnant, et emails avec conseils de jeux).
  • Et d’autres cadeaux gratuits.

Pour vous inscrire et recevoir tout ça, c’est facile : Indiquez les renseignements demandés dans le formulaire ci-dessous :


= (entrez votre réponse en chiffres)


Lettres minuscules sans accents, chiffres, traits d'union, underscores, points et @ uniquement

Au moins 6 caractères


Une fois votre inscription terminée, n’oubliez pas de surveiller votre boite mail et de valider le lien.


Soupçons de dopage de chevaux de course dans le midi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.