Devenir propriétaire d’un cheval de course – Les vraies infos –

Rassurez-vous, je ne vais pas écrire à nouveau ce que vous pouvez déjà trouver sur bon nombre de sites ou de blog. Ca ne servirait à rien.


Je vais essayer de faire mieux. Vous connaitrez les bonnes adresses Internet pour accomplir toutes les formalités en vue de devenir propriétaire d’un trotteur ou bien d’un galopeur.


Et oui, pour les 2 spécialités, il ne faut pas frapper à la même porte, vous allez le découvrir plus loin.


comment devenir propriétaire d'un cheval de course

Après les formalités, nous verrons où nous adresser pour acheter votre premier cheval de course. Et surtout vous allez connaitre les pièges à éviter afin de ne pas aller au-devant de cruelles désillusions.


Il y a beaucoup de turfistes qui désirent acheter un cheval de course. Mais bien peu franchissent le pas et deviennent réellement propriétaire. J’espère que cet article vous aidera, et pourquoi pas…


Peut-on s’enrichir en étant propriétaire – Les espoirs de gains


  • Avec les pur-sang anglais :

Investir dans un galopeur peut être risqué, mais aussi très rémunérateur. Ce n’est pas une science exacte, mais votre acquisition peut tout aussi bien voir son prix multiplié par 100, comme se révéler mauvais en compétition et ne plus rien valoir.


(Dans ce cas, pensez à L’Ecurie Seconde Chance, j’en ai parlé ici.)


Espoirs de gains au galop


Il faut noter qu’un galopeur peut débuter sa carrière de course à l’âge de 2 ou 3 ans, suivant sa maturité, et la terminer vers 9 ou 10 ans. (Certains vont jusqu’à 12 ou 13 ans, mais c’est rare.)


  • Avec les trotteurs :

En France, la carrière d’un trotteur peut débuter à l’âge de 2 ans et prendre fin à 10 ans. (Prolongé de 2 mois, jusqu’à fin février l’année de leurs 11 ans). De même que pour le galop, les gains ne sont pas garantis.


Les trotteurs, pour pouvoir débuter en course, doivent passer par une épreuve dite de « qualification ». Il faut noter que seuls 30 à 35 % réussissent cette qualification, suivant les années.


Si vous recherchez un placement sans risque, les courses ne sont pas pour vous !


Espoirs de gains au trot


Déclarer ses couleurs

Une des étapes incontournables, et sans doute la plus agréable, consiste à choisir ses couleurs. Vous devrez choisir couleurs et motifs pour votre toque et votre casaque.


Pour le trot, c’est ici :

Déclarer ses couleurs au trot


Pour le galop, c’est par là :

Déclarer ses couleurs au galop


Vous voulez acheter un galopeur ?

Le lien direct pour tout savoir :

  • Les formes de propriété. Les différentes formules qui s’offrent à vous pour devenir propriétaire.
  • Questions d’argent. L’investissement, les frais, la fiscalité, les espoirs de gains.
  • Les démarches à accomplir pour devenir propriétaire de chevaux de courses.
  • Des questions/réponses.
  • Des expériences.
  • Le guide des propriétaires.


Devenir propriétaire au galop


Vous voulez acheter un trotteur ?

Le lien direct pour tout connaitre :

  • Les différentes formes de propriété.
  • Comment obtenir ses couleurs.
  • Statuts et dispositions fiscales.
  • Achat et coût d’un trotteur.
  • Les gains de courses.
  • Vos interlocuteurs.


Devenir propriétaire au trot


Il y a plusieurs conditions à remplir pour devenir propriétaire. Mais la principale, outre votre casier judiciaire, c’est bien sûr vos revenus.


En effet, comme vous avez pu le voir sur les sites de France-galop et de la Société d’Encouragement à l’élevage du Cheval Français (Letrot.com), entretenir un cheval, payer l’entraineur, les engagements et les frais vétérinaires n’est pas à la portée de toutes les bourses.


Mais il y a des solutions pour devenir propriétaire à plusieurs. C’est ce que nous allons voir tout de suite.


Devenir propriétaire : groupez-vous !

  • Pour le trot :

Différentes formes de propriété au trot


  • Pour le galop :

Différentes formes de propriété au galop


Mes conseils pour bien acheter

Maintenant que vous avez obtenu l’agrément de « France Galop » ou de « Letrot.com » il va falloir acheter votre cheval. Ou plusieurs, soyons fous !


Nous allons voir plus loin les différentes pistes pour acheter votre premier cheval de course. Mais je n’ai qu’un seul conseil à vous donner :


Qu’elle que soit la formule choisie pour acquérir votre futur protégé, faites-vous toujours accompagner par un homme du métier. Un entraineur de préférence.


En effet, si vous prévoyez de faire entrainer votre cheval chez lui, il aura tout intérêt à choisir le meilleur possible suivant le prix que vous voulez/pouvez y mettre.


Pour trouver votre entraineur au trot

Guide des entraineurs de trotteurs


Pour trouver votre entraineur au galop

Guide des entraineurs de galopeurs


Où et comment acheter son cheval ?

Il existe 3 façons d’acheter votre trotteur ou votre galopeur :


  • Acheter à l’amiable. La transaction se fait de gré à gré entre le vendeur qui peut être un courtier, un propriétaire, un éleveur ou un entraineur et l’acheteur.
  • Acheter en ventes publiques. Il y a plusieurs agences qui organisent des ventes aux enchères publiques à différentes périodes de l’année. Nous verrons plus loin ces différentes ventes.
  • Acheter grâce aux courses “à réclamer”. Ce sont des courses spéciales où chaque concurrent est mis en vente à un prix fixé à l’avance. Une offre peut être déposée dans une urne, et l’offre la plus élevée remporte l’acquisition du cheval.

Plus de détails ici pour le trot :


Achat et coût d’un trotteur


Des pistes et des adresses pour acquérir un cheval de course

Les courses “à réclamer”

Il y en a toute l’année, et sur tous les hippodromes. Consultez les programmes sur le site du PMU, sur d’autres sites hippiques ou dans votre journal favori.


Les principales ventes publiques (ventes aux enchères) :



Grace à ces sites, vous connaitrez les ventes aux enchères les plus célèbres de l’Hexagone.


Celles qui me viennent à l’esprit en priorité sont les célèbres ventes de Deauville pour les pur-sang anglais. Pour les trotteurs il y a bien sûr les ventes de Caen et celles du Prix d’Amérique.


Par chauvinisme, je vais vous citer également les ventes aux enchères de trotteurs du Centre-Est, puisque c’est ma région.


Les éleveurs

Avec l’aide de votre entraineur, vous pouvez directement contacter un éleveur pour acquérir votre cheval.


Nous allons voir quelques sites utiles.


Pour les pur-sang anglais :

Eleveurs de pur-sang

Pour les trotteurs français :

Eleveurs de trotteurs


Les courtiers

Les courtiers galopeurs :

Annuaire des courtiers galopeurs

Les courtiers trotteurs :

Annuaire des courtiers trotteurs


Au risque de me répéter, à moins d’être du métier, faites-vous aider par un entraineur.


IMPORTANT : Rappel des liens vers annuaire d’entraineurs


Quelques questions que vous pourriez vous poser :

  • Quelle est la fiscalité sur les gains des propriétaires ?
    La fiscalité du cheval de course
  • Où va vivre votre cheval ?
    Rassurez-vous, vous ne serez pas obligé de loger votre cheval dans votre appartement ou votre maison. 🙂 C’est bien entendu l’entraineur que vous aurez choisi qui va se charger de lui trouver un box.
  • Qui va le nourrir, le ferrer et le soigner ?
    C’est encore l’entraineur qui se chargera de nourrir votre cheval, de contacter un maréchal-ferrant et un vétérinaire.
  • Pendant combien de temps va durer la carrière de course de votre cheval ?
    Nous l’avons vu plus haut, un galopeur n’a pas de limite d’âge imposée, mais à l’aube de leurs 10 ans, beaucoup sont fatigués.

Un trotteur, quand à lui, n’aura plus le droit de courir en France à partir de 10 ans et 2 mois.


  • Après sa carrière de course, peut-il devenir étalon ?
    Oui, il le peut parfaitement. Il faut, bien entendu, que le mâle n’est pas été castré et que ses origines, ainsi que ses performances, soient suffisantes.

J’ai acheté une part de trotteur – Mon expérience

Cela se passait en 1980. J’ai acheté (avec un de mes oncles) une part du trotteur français « MARQUIS DE NEUVRY », un mâle né en 1978.


Son père était « ANTIAS » et sa mère « DANSE D’AVRIL ». Il n’a jamais pu se qualifier pour la compétition et j’ai donc perdu l’argent investi.


Connaissant les règles du jeu, je n’en garde aucune amertume. D’autant plus que la mise était minime, et que je n’ai pas risqué très gros.


Voilà ma seule et unique expérience de propriétaire. Je recommence dès que possible. 🙂


Conclusion

En lisant cet article et en parcourant les différents liens qu’il contient, vous avez dû vous rendre compte d’une chose :


être propriétaire de chevaux de course est plus une passion qu’une garantie absolue de s’enrichir.


En effet, si certains occupent le devant de la scène avec leurs champions, beaucoup en sont de leur poche, ou arrivent à peine à équilibrer leur budget.


Mais lorsque la passion est là, ça n’a pas de prix, non ?


Si vous avez pu acheter votre cheval de course grâce à cet article, laissez-nous un commentaire avec le nom de votre cheval et la date de sa prochaine course. Je le publierai avec grand plaisir !


Devenez membre de MieuxJouerAuTurf.Pro !


Si vous souhaitez recevoir :

  • Un cadeau de bienvenu unique (Les 5 règles d’or pour gagner au trot).
  • Des articles protégés que vous ne pourrez lire nulle part ailleurs.
  • Des outils gratuits (Calculateur de mise au jeu simple gagnant, et emails avec conseils de jeux).
  • Et d’autres cadeaux gratuits.

Pour vous inscrire et recevoir tout ça, c’est facile : Indiquez les renseignements demandés dans le formulaire ci-dessous :


= (entrez votre réponse en chiffres)


Lettres minuscules sans accents, chiffres, traits d'union, underscores, points et @ uniquement

Au moins 6 caractères


Une fois votre inscription terminée, n’oubliez pas de surveiller votre boite mail et de valider le lien.

Devenir propriétaire d’un cheval de course – Les vraies infos –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *