Les 5 ennemis du turfiste + 1

Dans la page « A propos de ce blog », qui permet de vous présenter mon blog et moi-même, je vous citais les 5 ennemis du turfiste.


Aujourd’hui j’ai décidé de détailler un peu plus ces 5 ennemis si redoutables, qui peuvent vous causer beaucoup de pertes, vous faire abandonner le turf, voire même vous ruiner.


les ennemis du turfiste


1 – L’écart

Pour les débutants, vous devez savoir que l’écart c’est le nombre de fois qu’une méthode est restée sans sortir. On dit par exemple que si le numéro 8 est resté 12 fois sans sortir, il est à l’écart 12.


L’écart, surtout si vous appliquez une montante, peut épuiser votre « capital jeu ». C’est alors que vous ne pourrez pas poser la mise suivante pour récupérer vos pertes. J’en parle ICI avec une petite démonstration.


Des exemples de montantes dites « douces », vous pouvez en trouver à la pelle sur Internet. Vous pouvez également acheter des méthodes. Je pense que ces montantes sont aussi dangereuses que les autres. Ca n’engage que moi, mais lorsque survient un gros écart, tout s’arrête !


Alors bien sûr la montante « 1-1-1-2-2-2-3-3-3 » vous permettra de tenir bien plus longtemps que 1-10-100-1000, par exemple. Mais nous ne sommes jamais à l’abri d’un gros écart qui viendrait mettre à mal tous nos efforts.


On me dira bien ce que l’on veut, mais aucune montante n’est sûre à 100%, même si l’écart maxi n’est pas très élevé. Qui vous dit que cet écart maxi ne sera jamais dépassé ?


Beaucoup de vendeurs/créateurs de méthodes, sont ou ont été tenté de calculer l’écart moyen, l’écart maxi, j’en passe et des meilleurs. C’est légitime ! Mais il y a toujours cette épée de Damoclès au-dessus de leur tête : l’écart maxi largement dépassé.


Il y a une différence de taille entre celui qui teste sa méthode, en calculant les écarts, et celui qui fait des écarts une méthode à part entière.


Je vais me faire des ennemis, mais une méthode qui se base uniquement sur les écarts, c’est de la pure fumisterie. Mais ceci n’engage que moi, bien sûr !


2 – La dispersion et le manque de rigueur

Beaucoup de turfistes changent souvent de méthode pour une foule de mauvaises raisons : 3 pertes de suite, et hop, on passe à autre chose. La cote de leur sélection est trop basse ou trop haute, et vlan, on joue un autre cheval, ou une mise différente de celle qui était prévue. Ils entendent un tuyau qui circule sur l’hippodrome ou bien dans leur bar PMU préféré, et il joue ce cheval à la place de leur sélection.


Vous l’avez compris, c’est la meilleure façon de ne jamais être bénéficiaire. Pour le devenir, un seul mot : persévérance.


Pour gagner aux courses hippiques, il y a 2 façons :

  • Faire le papier sérieusement. (Il y a des techniques que nous verrons dans de prochains articles).
  • Appliquer une méthode et s’y tenir.


3 – Les pertes

Perdre trop d’argent c’est bien sûr le pire ennemi du parieur hippique. Ca peut foutre une vie en l’air. C’est pour cela qu’il est préférable de prévoir « un budget courses » et de ne jamais le dépasser, quoi qu’il arrive.


Il faut savoir maitriser ses pertes et savoir s’arrêter à temps. Jouer différemment que prévu pour se refaire, c’est la meilleure façon de s’enfoncer encore plus.


On a coutume de dire que vous ne devez jouer que les sommes d’argent que vous pouvez vous permettre de perdre sans perdre le sourire. Méditez bien cette phrase.


4 – Les vendeurs de méthodes ou logiciels « miracles »

Nous verrons dans un prochain article comment faire votre propre méthode. Prêtez-y la plus grande attention. Avoir une méthode hippique personnelle est une bonne solution pour ne pas jouer comme tout le monde, et donc gagner plus.


  • Les méthodes :



Evitez les méthodes trop compliquées qui cachent sans doute de mauvais bilans « arrangés ». En effet, il est facile de truquer un bilan en choisissant une période favorable, par exemple.


Ayez également toujours à l’esprit qu’une méthode, aussi bonne soit-elle, aura forcément des périodes de forme et de méforme. Donc gare aux écarts !


  • Les logiciels :

La problématique est la même qu’avec les méthodes. J’ai déjà vu des logiciels vendus à prix d’or qui ne servent à rien ! Il en existe également qui ne servent qu’a jouer des pronostics pour lesquels vous devrez encore payer. En plus du prix du logiciel.


Une certaine catégorie de logiciels est par contre bien utile : ce sont ceux qui vous font gagner du temps pour vos calculs, et pour tester vos méthodes personnelles.


Enfin, il y a les logiciels de répartition de mises si vous voulez jouer 3 chevaux en simple gagnant, par exemple. En voici un gratuit ici.


5 – L’écoute des tuyaux et des bruits qui courent.

Vous tenez avec ça la meilleure des façons pour ne jamais être bénéficiaire. Fuyez les tuyaux, d’où qu’ils viennent ! Pour un joli coup de temps en temps, ils vous feront perdre 10 fois ensuite.


Croyez-moi, j’ai testé et ça ne fonctionne pas du tout, même avec des tuyaux qui émanent de l’entourage des chevaux.


Voici maintenant le bonus annoncé. Le 6ème ennemi.


6 – Jouer dans toutes les courses et dans toutes les réunions

Pour gagner sur le long terme, il faut être rigoureux et discipliné. Donc comme le dit le titre, vous ne devez absolument pas parier dans toutes les courses.


Sinon vous allez reperdre dans les autres courses ce que vous avez gagné avant. C’est garanti; il faut savoir s’arrêter !


Vous n’êtes pas non plus obligé de jouer tous les jours. Quelle que soit votre façon de sélectionner vos chevaux, si votre méthode ne vous donne rien à jouer, vous ne devez pas jouer !


Les spécialistes, les pros, ceux qui font du bénéfice régulier, ne s’aventurent pas à jouer plus de 3 chevaux par jour.


C’est de cette façon qu’on différencie les vrais spéculateurs des joueurs compulsifs, qui eux sont voués à l’échec.


Alors, êtes-vous un spéculateur ou un joueur compulsif ? Dites-le- nous en laissant un commentaire, svp.


Devenez membre de MieuxJouerAuTurf.Pro !


Si vous souhaitez recevoir :

  • Un cadeau de bienvenu unique (Les 5 règles d’or pour gagner au trot).
  • Des articles protégés que vous ne pourrez lire nulle part ailleurs.
  • Des outils gratuits (Calculateur de mise au jeu simple gagnant, et emails avec conseils de jeux).
  • Et d’autres cadeaux gratuits.

Pour vous inscrire et recevoir tout ça, c’est facile : Indiquez les renseignements demandés dans le formulaire ci-dessous :



Lettres minuscules sans accents, chiffres, traits d'union, underscores, points et @ uniquement

Au moins 6 caractères


Une fois votre inscription terminée, n’oubliez pas de surveiller votre boite mail et de valider le lien.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *