Les 6 erreurs qui font de vous un turfiste perdant !

Nous allons voir aujourd’hui les 6 erreurs qui vous empêchent de faire du bénéfice aux courses de chevaux. Si vous faites ces erreurs, vous ne serez JAMAIS bénéficiaire sur le long terme.


Vous supprimez ces erreurs et tout va changer pour vous. Vous allez devenir rentable !


galopeur


1 – Vouloir gagner gros et tout de suite

C’est le vrai moyen de faire des bêtises et de parier n’importe comment. Préférez augmenter votre capital tranquillement et régulièrement, tel un spéculateur.


2 – Vous achetez des méthodes et vous ne les jouez pas. Ou pas assez longtemps

Et oui, ça existe ! Il y a des gens qui achètent des méthodes et qui ne les jouent pas. La nature humaine est bizarre, mais c’est comme ça.


Ils passent vite à autre chose et n’insistent pas. C’est ce que nous allons voir dans le prochain point.


3 – Vous ne persévérez pas

Si votre méthode de sélection est bonne, il ne faut pas abandonner au bout de 3 pertes, par exemple.


Votre méthode est peut-être dans une période d’écart. C’est inévitable même pour la meilleure du monde. Si elle existe…


Il y a un remède à cela. Nous allons le voir dans le point n° 4.


4 – Vous n’avez pas un capital suffisant pour démarrer

Le budget jeu généralement conseillé doit être égal à 30 jours de jeu. Si vous avez 300 €, vous devrez donc jouer 10 € par jour. Et pas plus.


Si vous saviez le nombre de fois que j’ai démarré une méthode, sans jamais aller à terme faute de capital !


Rien de plus rageant ! On dirait que c’est fait exprès. Vous commencez à jouer une méthode, et là, paf, le gros écart d’entrée !


5 – Vous n’avez aucune stratégie

Si vous jouez votre date de naissance ou l’âge du capitaine, c’est aussi une stratégie. Mais là je ne peux rien pour vous et les articles de ce blog ne vous serons d’aucune utilité. Désolé !


En lisant les articles de MieuxJouerauTurf.Pro, vous pourrez trouver de quoi vous forger une bonne stratégie de gagnant.


6 – Vous n’avez pas une bonne méthode

Il faut la tester pour savoir. Et pas sur 50 courses.


Les spécialistes proposent de le faire sur au moins 500 courses. Pas facile !


Il y a cependant des cas où il n’est pas important de tester sur de nombreuses courses. Je développerai ça pour vous dans un autre article.


Vous n’avez pas de méthodes ?

Je vous propose 36 méthodes qui ont toutes fait leurs preuves ici :


Méthodes qui ont fait leurs preuves depuis que le turf existe.


Photo credit: tpower1978 on Visual hunt / CC BY


Et vous, faites-vous ces 6 erreurs ?


Devenez membre de MieuxJouerAuTurf.Pro !


Si vous souhaitez recevoir :

  • Un cadeau de bienvenu unique (Les 5 règles d’or pour gagner au trot).
  • Des articles protégés que vous ne pourrez lire nulle part ailleurs.
  • Des outils gratuits (Calculateur de mise au jeu simple gagnant, et emails avec conseils de jeux).
  • Et d’autres cadeaux gratuits.

Pour vous inscrire et recevoir tout ça, c’est facile : Indiquez les renseignements demandés dans le formulaire ci-dessous :


= (entrez votre réponse en chiffres)


Lettres minuscules sans accents, chiffres, traits d'union, underscores, points et @ uniquement

Au moins 6 caractères


Une fois votre inscription terminée, n’oubliez pas de surveiller votre boite mail et de valider le lien.


Les 6 erreurs qui font de vous un turfiste perdant !

  • Bonjour Jean et merci pour ce commentaire très pertinent.
    Pour ce qui est de ne pas reperdre au galop ce que l’on a gagné au trot, je dirais aussi ne pas reperdre dans d’autres courses ce que l’on vient de gagner.
    En effet, à long terme on est toujours perdant si l’on joue dans trop de courses.

    Pour les analogies entre trot et obstacles, pouvez-vous préciser, svp ?

  • Tout à fait d’accord avec ces descriptions des 6 (parmi d’autres) erreurs à ne pas commettre. C’est parce que j’en tiens compte depuis longtemps que je me retrouve en bénéfice. J’en applique même une 7e: ne pas reperdre au galop ce que l’on a gagné au trot; sans vouloir nier l’existence de préceptes qui mènent à une réussite quasiment sans écarts au galop, je n’en connaît pas réellement. Tout fonctionne mieux au trot. Il semble aussi, mais pour le moment rien de certain, qu’aussi curieux que cela puisse paraître, certaines méthodes pour le trot on l’air de fonctionner en obstacle, du moins à Auteuil. L’obstacle présente non pas des ressemblances objectives ! mais des analogies avec le trot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *